Le testament d’un économiste désabusé

mars 16, 2020 10

  Ceci est mon testament. Economique. Voilà douze ans que j’analyse la crise. En réalité, je disserte depuis une trentaine d’années sur l’économie et la finance. C’est néanmoins depuis 2007 que je tente inlassablement au fil de mes livres et de mes articles de dénoncer ce qu’il est convenu d’appeler le néolibéralisme, et qui n’est…

Par Michel Santi

Nous, les barbares

février 29, 2020 2

La science économique est sur la sellette, et la profession s’est mise en mode défensif. Ceux qui avaient imposé l’austérité durant la dernière grande crise ont fait appel à ce qu’ils estimaient constituer les fondamentaux de l’économie. Les rares ayant rejeté la rigueur plaidaient, pour leur part, pour un comportement de cette discipline ne pouvant…

Par Michel Santi

L’époque des barbares

février 23, 2020 0

La science économique est sur la sellette, et la profession s’est mise en mode défensif. Ceux qui avaient imposé l’austérité durant la dernière grande crise ont fait appel à l’économie. Ceux qui avaient rejeté la rigueur plaidaient, pour leur part, pour un comportement de l’économie qui ne pouvait être séparé des autres aspects de la…

Par Michel Santi

Keynes à la rescousse du Liban

février 7, 2020 0

  En définitive, la faillite n’est qu’un phénomène comptable, et la croissance qu’une affaire de confiance. Sinon, pourquoi la Banque du Japon serait-elle à elle seule propriétaire de la moitié de son marché obligataire national et pourquoi ses avoirs en obligations et actions de son pays atteignent-ils 100% de son P.I.B. ? Sinon, pourquoi la…

Par Michel Santi

Brexit: irrémédiable déclin d’une fière nation

janvier 31, 2020 3

  Ce 31 janvier 2020 sera synonyme de rétrécissement des libertés, car le Brexit raconte d’abord l’histoire d’une fermeture, d’une victoire – non par KO mais aux points – des partisans d’une Grande Bretagne révisant considérablement à la baisse ses ambitions. Sans elle, l’Union Européenne comptera toujours 450 millions de citoyens, représentera toujours environ 20%…

Par Michel Santi