Ces pays qui ne parviennent pas à émerger!

novembre 13, 2008 0 Par Michel Santi

La Biélorussie vient de demander assistance au FMI à hauteur de 2 milliards de dollars espérant ainsi se soustraire un peu de l’emprise Russe sur son économie. Minsk préfère à l’évidence que le contrôle de sa relance soit assuré plutôt par une institution occidentale que par l’omniprésent grand frère Russe avec qui elle entretient déjà de lourds contentieux politiques.
Pendant ce temps, le Mexique, dont 40% des recettes budgétaires proviennent du Pétrole, se débat dans la crise financière dans la conjoncture que l’on connaà®t qui voit l’effondrement des prix du brut…Les autorités Mexicaines espèrent que le marasme de leur pays sera un tant soit peu amoindri par les Dollars envoyés depuis les Etats-Unis par la masse imposante des travailleurs Mexicains.
…et alors que le Venezuela tire, lui, 46.5% de ses revenus de ses recettes pétrolières! En fait, le Venezuela et le Mexique devront se convertir plus tôt que prévu à l’austérité budgétaire dans un contexte o๠il leur est de plus en plus difficile de trouver des financements eu égard à la crise du crédit.
Certes, de part sa proximité géographique avec les Etats-Unis, le Mexique n’aura guère de difficultés à recevoir des aides du FMI mais le Venezuela de Chavez ne pourra pas trop compter sur des aides sponsorisées par l’Oncle Sam…

Chers lecteurs,

Voilà plus de 15 ans que je tiens ce blog avec assiduité et passion.
Vous avez apprécié au fil des années mes analyses et mes prises de position souvent avant-gardistes, parfois provocatrices, toujours sincères.
Nous formons une communauté qui a souvent eu raison trop tôt, qui peut néanmoins se targuer d'avoir souvent eu raison tout court.
Comme vous le savez, ce travail a - et continuera - de rester bénévole, accessible à toutes et à tous.
Pour celles et ceux qui souhaiteraient me faire un don, ponctuel ou récurrent, je mets néanmoins à disposition cette plateforme de paiement.
J'apprécierais énormément vos contributions pécuniaires et je tiens à remercier d'ores et déjà et de tout cœur toutes celles et tous ceux qui se décideront à franchir le pas de me faire une donation que j'aime à qualifier d'«intellectuelle».

Bien sincèrement,

Michel