Dominos

February 4, 2010 0 By Michel Santi

Les mesures d’austérité en Grèce y provoqueront vraisemblablement une spirale déflationniste, le pays n’étant pas en mesure de dévaluer pour opérer une relance par les exportations. La Gauche Grecque déplore le “protectorat” Européen qui s’est abattu en quelques jours sur son pays… Quoiqu’il en soit, la réaction très ferme de la Commission Européenne est principalement un message envoyé aux autres pays du “Club Med” Européen exhortés de juguler immédiatement les déficits faute d’une chape de plomb Bruxelloise qui s’abattrait sur eux!

L’Espagne sera le prochain gros domino car une configuration astrale très défavorable s’y met en place comprenant un déficit budgétaire de 11.4% du PIB, un endettement global public et privé nettement plus grave qu’en Grèce de 300% du PIB, un chômage également plus important de 20% (4.5 millions de chômeurs) et, surtout, un système bancaire excessivement fragilisé! La Banque BBVA a du reste choqué les marchés en annonçant tout récemment un effondrement de 94% de ses profits dans un contexte o๠le marché immobilier Espagol est virtuellement en faillite… Ceci dit, L’espagne n’accueillera pas un sauvetage Européen éventuel de la même manière que la Grèce, attention à l’agitation sociale et politique qui pourrait y sévir!