Crass Keynésiannisme

January 6, 2009 0 By Michel Santi

Les Banques Centrales du monde entier ne peuvent que maintenir des taux bas, la BCE, Banque d’Angleterre les baisseront encore plus prochainement. Toutefois, ce n’est pas parce que les taux officiels sont bas – et les baisses quantitatives n’y changeront rien – que les taux réels ou du marché sont bas! Et c’est précisément ces taux que la Fed tente de comprimer en rachetant tout type de papier valeur, principalement les taux à long terme, vitaux pour les banques car , alors que les banques prêtent à court terme, elles empruntent à long terme.
Quoiqu’il en soit, l’inflation est vraiment le moindre mal maintenant car les Banques Centrales et autres autorités vont commencer à s’apercevoir – dans les mois – qui viennent – qu’elles ne disposent plus d’aucune munition, que cette stratégie de rachat de papier aggrave dangereusement et sans grand effet les déficits sans réellement baisser les taux réels car il manque un maillon essentiel, à savoir la confiance! De plus, nos politiques tablent beaucoup trop sur les divers stimuli fiscaux qui ne produiront pas les effets escomptés. A ce titre, je suis d’accord avec Steinbruck et avec sa critique crue du “crass Keynesianism ” de Brown ( Sarkozy ne devrait pas suivre servilement Brown et subitement devenir néo Keynésien ) : Le Keynésianisme ne produira pas les effets bénéfiques produits dans les années 30 car les économies sont nettement plus intégrées et sophistiquées aujourd’hui et il n’y a pas la guerre en perspective pour donner un coup de fouet aux économies US et Européennes…