Le “negative equity “

October 2, 2008 0 By Michel Santi

La situation aux Etats-Unis est aggravée par ce que l’on appelle le “negative equity ” ou valorisation négative : Il faut en effet savoir que, dans ce pays, un titulaire de prêt hypothécaire / immobilier ne risque “que” de perdre son bien en cas de défaut de paiement. Comme il n’est donc pas menacé sur ses autres biens ou avoirs, l’établissement créancier ne peut que saisir le bien hypothéqué…Et même dans les Etats de l’Union o๠cette législation ne s’applique pas, les créanciers ne saisissent généralement pas les avoirs ou revenus du débiteur ayant fait faux bon. Pire encore : un certain nombre de propriétaires de biens immobiliers ayant quelques moyens financiers choisissent de ne plus payer leur prêt, de se faire expulser au bout de quelques mois de “séjour gratuit”, d’aller en location et d’attendre que le marché ait suffisamment baissé pour racheter…Cette spirale exacerbe évidemment la tendance baissière du marché, aggrave le bilan des banques sans que l’on sache trop bien comment et quand elle se stabilisera.