Détroit d’Ormuz

September 13, 2008 0 By Michel Santi

Dubaï étudie un projet de méga-canal estimé à 200 milliards de dollars qui permettrait aux navires d’éviter le détroit d’Ormuz. Un tel projet bute cependant face à des difficultés techniques substantielles car les gros tankers de plus de 300’000 tonnes ne pourront l’emprunter qu’au prix d’aménagements titanesques. Néanmoins, un tel canal court-circuiterait l’influence Iranienne sur un détroit o๠transitent 40% des échanges pétroliers mondiaux, soit quelques 17 millions de barils / jour car l’Iran menace régulièrement ce détroit de fermeture pure et simple en cas d’attaques américaine ou israélienne à l’encontre de ses installations nucléaires. De plus, l’ensemble des pays du Golfe plus l’Arabie Séoudite, dont 90% de la production de pétrole acheminée par voie maritime l’est à travers ce détroit, sont en état d’alerte quasi permanents vis-à -vis de ces menaces brandies par la République Iranienne et vivement désireux de s’affranchir de la tutelle de ce pays sur un détroit vital pour eux…