L’abolition de l’incertitude

L’abolition de l’incertitude

October 22, 2012 0 By Michel Santi

Les excès du néo-libéralisme, les abus de la finance et les inégalités criantes au sein de nos sociétés sont la résultante d’un seul phénomène. L’incertitude qui était au cœur de toute décision entrepreneuriale et de tout acte d’investissement a effectivement été éradiquée par des marchés financiers – considérés comme infaillibles – et qui étaient censés attribuer un prix à tout actif négociable.

Cette révolution copernicienne ne pouvait par ailleurs se réaliser sans la régression de l’Etat, au seul profit de l’avènement de forces néo-libérales supposées générer – voire secréter – l’équilibre et la réussite du plus grand nombre. C’est à cette aune qu’il convient d’analyser l’austérité imposée aux nations européennes, qui n’est en réalité qu’un jalon supplémentaire sur cette route – bientôt entièrement parcourue – consistant à réduire les fonctions et les devoirs des pouvoirs publics à leur plus simple expression. 

Voilà l’épine dorsale de « Splendeurs et misères du libéralisme » dont je vous souhaite bonne lecture. 

 

                                           

ISBN : 978-2-296-99232-0

Pour le commander : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=38150